Qu’est-ce qu’un climat ?

Selon l’Unesco, les Climats en Bourgogne sont des parcelles de vignes précisément délimitées sur les pentes de la côte de Nuits et de Beaune, au sud de Dijon. Elles se distinguent les unes des autres par leurs conditions naturelles spécifiques (géologie, exposition, cépage…) qui ont été façonnées par le travail humain et peu à peu identifiées par rapport au vin qu’elles produisent. Depuis le 4 juillet 2015, les Climats de Bourgogne sont inscrits au Patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco.

« En Bourgogne, quand on parle d’un Climat, on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre »

Bernard Pivot

Les Climats du Domaine

Le Domaine produit 15 cuvées réparties sur les communes de Vosne-Romanée, Flagey-Echezeaux, Nuits Saint Georges et Vougeot.
Nous vous invitons à cliquer sur le nom de chacune de ces parcelles pour en obtenir la description.

En cliquant sur les parcelles vous obtiendrez une fiche détaillée du vin

NUITS SAINT GEORGES PREMIER CRU «AUX CRAS»

Premier Cru, ce climat (2 ha 99 a 93 ca en tout) se situe sur Nuits-Saint-Georges côté Vosne-Romanée. Comme son voisin Les Boudots, c’est une vigne pierreuse. Son nom ne signale pas l’envol des corbeaux, mais les cras, les crais, toponyme très fréquent dans la Côte pour signaler des coteaux pierreux, des cailloux et cailloutis calcaires abondants, provenant souvent d’éboulis au pied des combes : conséquences des gels et des dégels de la dernière période glaciaire il y a 20 000 ans. Comme quoi il suffit d’attendre pour produire un grand vin !
Les Cras donne un vin d’une rondeur soutenue, qui peut évoquer selon son âge des arômes de musc discret, de cacao et de cuir.

Surface pour le Domaine : 0,3745 hectare en Pinot noir
Age de la vigne : en 2017, la vigne a 88 ans
Production moyenne : 4 pièces – 1200 bouteilles

Sol et sous-sol : le sol est riche en pierres anguleuses (jusqu’à 25 centimètres) de calcaire beige rosé à pâte fine et à éclat mat, les Calcaires de Prémeaux. Cette formation très résistante à l’érosion forme un ressaut topographique net sur le versant, souligné par de nombreux murgers (ou meurgers). Les sols peuvent localement être très minces sur ces calcaires.

VOSNE-ROMANéE PREMIER CRU «LES CHAUMES»

Petite parcelle de 11 a 75 ca située dans la partie nord-ouest des Chaumes, Premier Cru situé entre La Tâche, Les Malconsorts et Le Clos des Réas.
On touche ici La Tâche. Ce nom semble indiquer jadis des friches. Un terroir voisin de celui du Clos du Château, planté ici en 1949 sur le sol originel. En effet la vigne est en contrebas de la route, d’où la nécessité d’un mur et d’un contour – ou le recours à un apport de terre. Le mur et le contour ont été ici sagement préférés. L’identité de ce climat se trouve pleinement respectée (Les Chaumes s’étendent en tout sur 6 ha 45 a 55 ca). Les Chaumes font partie du domaine conservé par la famille après les années 1930.
Marqué par une mâche assez présente, ce vin fait penser aux épices douces d’un bazar oriental.

Surface pour le Domaine : 0,1175 hectare en Pinot noir
Age de la vigne : en 2017, la vigne a 78 ans

Production moyenne : 2 pièces – 600 bouteilles

Sol et sous-sol : La parcelle repose sur les Marnes à Ostrea acuminata qui ont été observées en bas du Grand Cru La Tâche voisine.

NUITS SAINT GEORGES «AUX LAVIèRES»

Aux Lavières est un climat nuiton contigu aux Réas sur Vosne-Romanée et il voisine avec un Premier Cru de Nuits-Saint-Georges (Aux Murgers). Il s’étend en tout sur 5 ha 97 a 17 ca. Les lavières étaient dans la Côte des carrières où l’on extrayait les laves, ou lauzes, ces grandes pierres plates et épaisses, utilisées pour la couverture des maisons, des cabottes, des murs, etc. Les laves étaient aussi ramassées dans les Hautes-Côtes sur la « dalle nacrée », en surface du sol. Les vignes qui ont remplacé ces carrières sont donc fortement calcaires.

Surface pour le Domaine : 0,1366 hectare en Pinot noir
Age de la vigne : en 2017, la vigne a 88 ans
Production moyenne : 1,5 pièces – 450 bouteilles

Sol et sous-sol : de couleur brune, le sol, de 40 à 60 centimètres d’épaisseur, limono-argileux est pauvre en pierres (environ 10%) avec des cailloux émoussés bien calibrés, de 3 à 5 centimètres, et des pierres plates éparses de calcaire ocre riche en oolithes et en débris d’organismes marins, appartenant à la formation des Calcaires de Ladoix ou des Calcaires de Dijon-Corton.

VOSNE-ROMANéE

Cette cuvée est l’assemblage des raisins d’une dizaine de lieux dits de Vosne, 40% venant du Nord Est de l’appellation (Les Violettes, les Maizieres, les Chalandins), 40% venant du Sud Est de l’appellation (Les Jacquines, Au dessus de la Rivière), et 20% de l’Ouest, sur le côteau (Les Damaudes, les Barreaux, les Hauts Beaux Monts).

Surface pour le Domaine : 0,7260 hectare en Pinot noir sur 11 parcelles
Age de la vigne : en 2017, 30 % a 92 ans, 30 % a 72 ans et 40 % a 52 ans
Production moyenne : 9 pièces – 2700 bouteilles

Sol et sous-sol : sur les parcelles du Nord Est et du Sud Est de l’appellation, les sols ressemblent beaucoup à La Colombière. Pour la partie Ouest, le sol contient généralement de très abondants graviers de Calcaires de Comblanchien, de taille centimétrique, avec quelques pierres anguleuses éparses de calcaire blanc riche en oolithes (concrétions millimétriques formées sous l’action de la houle et ressemblant à des œufs de poisson d’où leur nom). Des éboulis cryoclastiques, les grèzes litées, issus de la gélifraction des Calcaires de Comblanchien surincombant ont recouvert la formation de l’Oolithe Blanche.

VOSNE-ROMANéE PREMIER CRU «AUX REIGNOTS»

L’orthographe varie : Reignots, Raignots. Il s’agit de petits noyaux de silex arrondis, noyés dans une roche différente. Souvent recouverts d’une pellicule rougeâtre, ils font en effet penser à des rognons d’animaux, d’où reignots, raignots en patois bourguignon.
Au levant, le mur de La Romanée. Une faille entre les deux climats. La parcelle grimpe ici de quelque 200 mètres sur la montagne. S’étendant sur 73 a 19 ca, elle est la plus vaste du Premier Cru (1 ha 61 a 80 ca), la seule à englober la totalité des types de sols courant de bas en haut de l’appellation. Tout est ici passionnant en raison de l’intimité entre ce climat  et ses illustres voisins. Beaucoup de calcaire actif. Les sols sont ici très minces, rarement plus de 20 à 25 cm d’humus reposant sur le banc de la roche calcaire. Les racines de la vigne se faufilent par des failles jusqu’à 10 m de profondeur afin de rechercher les éléments nutritifs et l’eau qui leur sont nécessaires. Lors d’une année sèche comme 2003, la vie végétale aurait bien du mal à résister sans cette ressource en profondeur.

Le vin possède ici une typicité qui évolue souvent vers des notes pyrotechniques, de pierre à fusil, de silex frotté, de pétard et de réduction, notamment au début de l’élevage. Ces notes s’atténuent quelque peu durant le passage en cave, laissant apparaître une forte densité du vin, une richesse et une puissance peu communes à ce rang d’appellation.
Les Reignots font partie du domaine conservé par la famille après les années 1930. Au-dessus des Reignots, la croix de La Romanée est érigée le 4 juin 1978 à l’occasion du jubilé d’or du chanoine Just Liger-Belair. En granit du Morvan, elle est l’oeuvre de Roger Chopart, maître-carrier à La Roche-en-Brenil et un don de la famille Liger-Belair.

Surface pour le Domaine : 0,7319 hectare en Pinot noir
Age de la vigne : en 2017, 30 % a 92 ans, 40 % a 62 ans et 30 % a 32 ans
Production moyenne : 7 pièces – 2100 bouteilles

Sol et sous-sol : Le sol se caractérise par une très forte proportion de graviers centimétriques de Calcaires de Comblanchien. Il est très riche en calcaire actif, très drainant et très sensible à l’érosion. Ces graviers anguleux se sont déposés sous formes d’éboulis parfois épais (localement plus de 10 mètres) résultant de la gélifraction des Calcaires de Comblanchien au cours du Plio-quaternaire sur la formation de l’Oolithe Blanche, les grèzes litées.

VOSNE-ROMANéE PREMIER CRU «LES PETITS MONTS»

Les coudes serrés entre Le Cros Parantoux et Les Reignots, au-dessus des Richebourgs, Les Petits Monts occupent sur le coteau une position très privilégiée (3 ha 66 a 81 ca en tout).
Sa vinosité sensuelle se plaît en bouche avant de gravir une à une les marches du palais. Velours et distinction se partagent l’émotion.

Surface pour le Domaine : 0,1297 hectare en Pinot noir
Age de la vigne : en 2017, la vigne a 58 ans
Production moyenne : 2 pièces – 600 bouteilles

Sol et sous-sol : la parcelle présente une forte pente, caractéristique de la présence d’abondants graviers centimétriques de Calcaires de
Comblanchien. Ces graviers anguleux qui forment des dépôts parfois épais (localement plus de 10 mètres) accrochés au versant correspondent à des éboulis cryoclastiques appelés grèzes litées. Le sol de couleur claire est très riche en calcaire actif, très drainant et très sensible à l’érosion. Le substrat Jurassique est composé de Calcaires de Comblanchien, mais ce dernier n’est certainement pas impliqué ni dans la pédogenèse ni dans l’alimentation de la plante.

VOSNE-ROMANéE PREMIER CRU «AUX BRûLéES»

Ce nom de lieu-dit est rencontré à Fixin, à Nuits-Saint-Georges ainsi qu’à Vosne-Romanée. Ici le Premier Cru se partage entre Aux Brûlées (3 ha 76 a 54 ca en tout) et La Combe Brûlée (76 a 75 ca). Le mot fait allusion au feu, soit au sens propre (feu de friches, peut-être d’un bâtiment – ou encore le vieux mot brûlis, terrain dont on a brûlé les broussailles pour en améliorer le sol, l’écobuage des cultures céréalières), soit au sens figuré (sensation de chaleur intense sous l’effet du soleil). Il n’est pas excessif d’évoquer pour ce vin un tempérament passionné qu’il doit absolument dominer pour parvenir à un bonheur durable.
Cette minuscule cuvée du Domaine, une pièce, est uniquement en magnums, en jéroboam et réhoboam, et n’est pas commercialisée. Les magnums restent au Domaine, tandis que les Jéroboam et Réhoboam sont offerts à l’occasion de ventes de charité.

Surface pour le Domaine : 0,1157 hectare en Pinot noir
Age de la vigne : en 2017, la vigne a 60 ans
Production moyenne : 1 pièce – 90 magnums et 16 jéroboams

Sol et sous-sol : le sol argilo-limoneux de couleur brun-rouge montre des pierres calcaires de 2 à 10 centimètres, de formes anguleuses (altération du substrat) et arrondies (dépôts alluviaux au débouché de la Combe).
Les affleurements en bord de route, sous la parcelle, révèlent un sous-sol complexe, avec des Calcaires de Comblanchien très présents à l’Est, de l’Oolithe Blanche dans la partie médiane, et des Calcaires de Prémeaux dans la partie occidentale. Tous ces faciès limités par un réseau complexe de fracture sont recristallisés à proximité des failles.

LA ROMANéE GRAND CRU, MONOPOLE

Surface pour le Domaine : 0,8452 hectare en Pinot noir
Age de la vigne : en 2017, 20 % a 102 ans, 50 % a 62 ans et 30 % entre 22 et 42 ans
Production moyenne : 12 pièces – 3600 bouteilles

Sol et sous-sol : Le sol de couleur brun-rouge repose sur les Calcaires de Prémeaux à l’ouest de la parcelle. Ces calcaires beige-rosé compacts, à pâte fine, avec localement des chailles (nodules de silice proches des silex) affleurent sous la croix érigée dans l’angle sud-ouest du grand cru, à la naissance des Reignots.
La partie orientale du « climat » repose probablement sur des calcaires plus argileux qui se délitent en plaquettes.

VOSNE-ROMANéE PREMIER CRU «LES SUCHOTS»

Les Suchots (13 ha 13 a 60 ca) forment le Premier Cru de Vosne-Romanée le plus étendu. Ce serait le toponyme le plus ancien de l’appellation : une butte, un versant accusé, ou selon une autre version un dérivé du mot souche, après un déboisement.
En bordure de Flagey-Echezeaux et des Echezeaux, il est souvent étincelant et n’abaisse pas le regard face au Grand Cru voisin.

Surface pour le Domaine : 0,2192 hectare en Pinot noir
Age de la vigne : en 2017, la vigne a 62 ans
Production moyenne : 3 pièces – 900 bouteilles

Sol et sous-sol : le sol de couleur brun-rouge offre des pierres très calibrées, souvent arrondies, en général de taille inférieure à 5 centimètres, en quantité limitée, 10% environ. Ces pierres calcaires de nature variée sont parfois enrobées d’un ciment de calcaire argileux de couleur saumon, caractéristique des dépôts qui se sont mis en place lors de la création du relief, à l’Oligocène, connus sous le nom de conglomérats saumon.

VOSNE-ROMANéE «LA COLOMBIèRE»

Parcelle de 78 a 26 ca située sur le piedmont, un sol né des alluvions de la Saône, principalement argileuses avec quelques traces calcaires durant une trentaine de mètres à l’ouest de la parcelle. Cette proportion importante d’argile peut poser des problèmes les années humides, par excès d’eau sur la plante. Repris en 2000, le travail des sols permet ici d’atténuer progressivement cette difficulté.
Ce type de sol est fréquent à Vosne, l’appellation communale se trouvant pour 80 % sur le piedmont. La Colombière (3 ha 80 a 34 ca en tout) est parfaitement représentative d’un Vosne Village, d’autant que les vignes ont ici majoritairement plus de 70 ans d’âge.
La Colombière appartient depuis très longtemps au vignoble des Comtes Liger-Belair à Vosne. Ce nom semble provenir d’un colombier (ou pigeonnier), équipement classique d’une demeure seigneuriale. Situé exactement sur l’axe est-ouest (où se trouvent La Romanée-Conti et La Romanée), ce climat un peu plus bas sur le relief diffère par une légère différence d’altitude ainsi que par la nature de son sol.
Sa texture est assez « gourmande », toute en rondeur, et le fruit rouge n’est guère avare de ses arômes.

Surface pour le Domaine : 0,7826 hectare en Pinot noir
Age de la vigne : en 2017, 30 % a 92 ans, 30 % a 72 ans et 40 % a 52 ans
Production moyenne : 10 pièces – 3000 bouteilles

Sol et sous-sol : le sol de la parcelle est riche en limons et en argiles. Il résulte probablement de l’altération des marnes rougeâtres orangées d’âge Oligocène (mises en place au moment de la création du relief), soit des Marnes de Bresse d’âge Plio-quaternaire (déposées en remplissage du relief existant).

ECHEZEAUX, GRAND CRU

Les Echezeaux sont reconnus Grand Cru depuis juillet 1937. Sur quelques 36 hectares, ils se situent sur Flagey-Echezeaux et comportent une dizaine de climats. Nos vignes se situent en Cruots ou Vignes Blanches (en bordure de Vosne-Romanée) ainsi qu’en Champs Traversins (en haut de coteau). Cruots signale un terrain pierreux, Vigne Blanche une ancienne plantation en raisins blancs ; Champs Traversins des vignes plantées en travers des autres.
Historiquement ces deux climats figurent parmi les mieux estimés au sein de l’appellation. Ils se complètent admirablement : une terre épaisse et riche en Champs Traversins, pierreuse et calcaire en Cruots. Charmant dans sa jeunesse, ce vin
« s’absente » souvent durant quelques années puis il revient en force, avec éclat, au bout de cinq à dix ans. Mille grâces sur une structure très ferme : main de fer, gant de velours.

Surface pour le Domaine : 0,6157 hectare en Pinot noir (dont 0,3299 ha en Cruots ou vigne blanche, 0,2546 ha en Champs Traversins et 0,0312 ha en Clos Saint Denis)
Age des vignes : en 2017, 40 % a 82 ans, 50 % a 62 ans et 10 % entre 22 et 42 ans
Production moyenne : 6,5 pièces – 1950 bouteilles

Sol et sous-sol : Pour Les Cruots ou Vigne Blanche, le sol de couleur brun-rouge offre une pierrosité d’environ 10 à 20 % selon les secteurs. La partie orientale du lieu-dit repose sur les Calcaires à entroques. Une faille les met en contact avec les Calcaires de Comblanchien dans la partie centrale, et une deuxième faille fait affleurer les Calcaires de Prémeaux à l’extrémité orientale. Pour les Champs Traversins, la pente forte associée à l’abondance de graviers anguleux de taille centimétrique, composés de calcaires de Comblanchien, avec un sol de couleur claire, permet d’identifier des grèzes litées, éboulis cryoclastiques mis en place pendant les périodes de climat périglaciaires du Plio-quaternaire.

VOSNE-ROMANéE «CLOS DU CHâTEAU» MONOPOLE

Qu’est-ce qu’un monopole ? Un climat, un cru appartenant à un seul domaine, ou géré par un seul. Ainsi le Clos du Château. Le monopole est gage de valeur ajoutée car il témoigne de plusieurs qualités notamment la fidélité d’une famille envers un cru, la garantie d’une unité de signature pour ce vin.
Parcelle de 83 a 04 ca, à la limite ouest de La Colombière (à laquelle elle appartient), aux caractères proches de celle-ci et cependant différents. Une vigne de quelque 45 ans. On se trouve ici en présence d’un authentique Clos, ceint de quatre murs. Ce fut entre 1850 et 1970 le parc du château qui avait jadis remplacé des pieds de vigne et quelques maisons. Si la pente est nulle à La Colombière, elle est ici de quelque 1 %. Quelle importance ? Détrompez-vous. La part du calcaire est ici beaucoup plus élevée, avec des éboulis de coteaux que l’on retrouve à 70 cm de profondeur. A 1,20 m on éprouve une émotion : cette marne rose que l’on rencontre à 80 cm dans La Romanée Saint-Vivant. Une marne très compacte, peu perméable. Comme cette parcelle a été drainée au XIXème siècle, lors de l’implantation du parc, l’eau de percolation est recueillie par les drains et ne stagne pas.
Le Clos du Château produit un vin marqué par une minéralité et une tension, une race qui le distinguent de celui de la Colombière voisine.

Surface pour le Domaine : 0,8304 hectare en Pinot noir
Age de la vigne : en 2017, la vigne a 47 ans
Production moyenne : 13 pièces – 3500 bouteilles

Sol et sous-sol : la parcelle du Clos du Château repose sur des marnes orangées, saumon, parfois rougeâtres qui correspondent aux dépôts qui se sont mis en place pendant la création du relief de la Côte, à l’Oligocène.

CLOS DE VOUGEOT, GRAND CRU

Surface : 0,40 hectare en Pinot noir
Age de la vigne : en 2017, la vigne a 52 ans
Volume de production : 6 pièces – 1700 bouteilles

Commentaire : 2015 est le premier millésime. Cette cuvée est faite à partir d’achat de raisins provenant d’un contrat de longue durée avec un producteur certifié Biologique.
Situé à mi coteau, coté Vosne du Clos de Vougeot, cette parcelle appartenait jusqu’en 1933, à la famille Liger-Belair.

NUITS SAINT GEORGES PREMIER CRU « CLOS DES GRANDES VIGNES » MONOPOLE

Ce Premier Cru en monopole s’étend sur Prémeaux (2 ha 19 a 53 ca) et on connaît ses propriétaires depuis quelques 200 ans. Ainsi en 1855, les Viénot, Jean de Curley et Edouard Jacquinot. En 1892 les familles Viénot, Monin, Cogneux, Gilles et Britschgi. Il doit sa haute réputation à la lignée Viénot et notamment à Charles Viénot, figure emblématique du vignoble bourguignon lors des années 1930.
Dernier représentant de cette famille, Michel Viénot cède ce clos à la famille Thomas (Moillard) en 1982. En 2006, le Domaine du Château de Puligny-Montrachet en fait l’acquisition, qui le revend au Domaine du Comte Liger-Belair en 2012.
Proche des Corvées Pagets, seul Premier Cru à s’épanouir à l’est de l’appellation, ce climat donne un vin plein de vigueur et de souplesse. Il joue sa carte en blanc et y réussit bien.

Surface pour le Domaine : 2,1953 hectares (dont 1,8753 ha de Pinot noir et 0,3200 ha de Chardonnay).
Age de la vigne : en 2017, 70 % a 62 ans, et 30 % a 4 ans
Volume de production : 15 pièces – 4500 bouteilles en Pinot Noir / 3,5 pièces – 1050 bouteilles en Chardonnay

Sol et sous-sol : le sol, qui a entre 40 et 60 cm d’épaisseur malgré sa position sur le versant de la parcelle, est argilo-limoneux, de couleur brune. La pierrosité de surface est d’environ 20%, avec des cailloux anguleux à émoussés, d’une taille variant entre 2 et 15 centimètres.
Quelques fragments de chailles (nodules de silice proches des silex) très patinés attestent d’un colluvionnement ancien. Le substrat jurassique est un calcaire ocre riche en oolithes et en débris d’organismes marins, certainement les Calcaires de Ladoix ou les Calcaires de Dijon-Corton.

NUITS SAINT GEORGES PREMIER CRU «AUX CRAS»
VOSNE-ROMANéE PREMIER CRU «LES CHAUMES»
NUITS SAINT GEORGES «AUX LAVIèRES»
VOSNE-ROMANéE
VOSNE-ROMANéE PREMIER CRU «AUX REIGNOTS»
VOSNE-ROMANéE PREMIER CRU «LES PETITS MONTS»
VOSNE-ROMANéE PREMIER CRU «AUX BRûLéES»
LA ROMANéE GRAND CRU, MONOPOLE
VOSNE-ROMANéE PREMIER CRU «LES SUCHOTS»
VOSNE-ROMANéE «LA COLOMBIèRE»
ECHEZEAUX, GRAND CRU
VOSNE-ROMANéE «CLOS DU CHâTEAU» MONOPOLE
CLOS DE VOUGEOT, GRAND CRU
NUITS SAINT GEORGES PREMIER CRU « CLOS DES GRANDES VIGNES » MONOPOLE